Production tomate algérie
La production de tomate fraîche en Algérie s'est établie à 13,72 millions de quintaux (qx)

La production nationale de la tomate fraîche s’est établie à 13,72 millions de quintaux (qx) durant la campagne 2017-2018, a indiqué mercredi le ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche dans un communiqué.

Le rendement a été de 428 qx/hectare pour la tomate plein champ et 1.225 qx/hectare pour la tomate sous serre, a précisé la même source.

Les plus grandes wilayas productrices de la tomate fraîche sont Biskra avec une production de 2,33 millions de qx, Mostaganem avec une production de 1,33 million de qx, Tipaza avec 1,04 million de qx et Ain Defla avec 728.250 qx.

Outre la tomate fraiche, la production de la tomate industrielle (destinée à la transformation), elle a été de 15,4 millions de qx durant la campagne 2017-2018, avec un rendement de 651 qx/hectare.

Les plus grandes wilayas productrices de la tomate industrielle sont Skikda avec une production de 4,65 millions de qx, Tarf avec 3,5 millions de qx, Guelma avec 2,06 millions de qx et Ain Defla avec 1,68 million de qx.

Par ailleurs, le ministère a fait savoir que l’assemblée générale élective de l’ensemble des professionnels de la filière tomate a élu mercredi M. Mustapha Mazouzi en qualité de président du Conseil national interprofessionnel de la filière tomate.

M.Mazouzi s’est engagé à travailler avec tous les acteurs de la filière pour la promotion et le développement de cette culture à travers l’accompagnement des agriculteurs, notamment les producteurs de la tomate, et la prise en charge de leurs préoccupations.

“Le Conseil national interprofessionnel de la filière tomate est appelé à jouer un rôle moteur et constitue un espace de communication et de concertation entre la profession et les pouvoirs publics, outre la promotion et le développement du progrès technique”, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Conseil aura pour tâche de collecter les données nécessaires à l’élaboration d’une feuille de route devant guider, à l’avenir, l’activité de cette filière.

Pour rappel, les assemblées générales pour l’élection des présidents des Conseils nationaux interprofessionnels des filières agricoles ont déjà élu ceux de quatorze (14) filières: pomme de terre,  ail et oignon, lait, céréales, dattes, avicole, viande rouge, huile d’olive, agrumes, légumes secs, apiculture, aviculture, biculture et arboriculture fruitière.

Ces assemblées générales électives se sont tenues suite aux recommandations issues des assises nationales de l’Agriculture liées aux organisations professionnelles et interprofessionnelles des filières agricoles, tenues en avril dernier à Alger.

APS