additifs-alimentaires

En effet, c’est au sujet de l’utilisation de certains additifs alimentaires dont E211, E330, E171, E102, E307, E339, E325 que cette polémique a été lancée. Dans ce sens, le président de l’Association des producteurs algériens de boissons ‘APAB’, Ali Hamani a précisé dans un communiqué que ces allégations n’ont aucun fondement technique et ne présentent aucun argument qui puisse etre pris en compte.

l’APAB condamne fermement toute allégation ou déclaration d’un tel niveau de gravité qui ne soit officiellement diffusée par les instances habilitées en la matière.