La valeur des marchandises non facturées à travers les différents marchés et locaux commerciaux à Alger, durant le 1er semestre de l’année en cours, a avoisiné les 3 milliards de DA, a-t-on appris, lundi, auprès du chef se service de contrôle de la qualité et de répression de la fraude relevant de la Direction du commerce de la wilaya d`Alger.

Dans une déclaration à l’APS, M. Herkas Abdelouahab a précisé que les équipes de contrôle de la qualité et de répression de la fraude relevant de la Direction du commerce de la wilaya d’Alger, ont procédé, lors des opérations de contrôle d`activités commerciales effectuées durant le 1er semestre de l’année 2018 en cours, à l’enregistrement de 2.9 milliards de DA de marchandises non facturées, tandis que le montant des activités liées à l`affichage des prix était de 3 millions de DA.

Le même responsable a fait savoir, d’autre part, que le montant global des saisies opérées durant la même période considérée, à savoir les différentes denrées alimentaires, les viandes et produits de consommation, s’est élevé à 38 millions de Da (37.9 millions de Da plus exactement).

Il a évoqué,  à ce propos, que le nombre d’interventions effectuées par les agents de contrôle et de la répression de la fraude dans la wilaya au cours de la même période, s’était élevé à 12.1859 interventions et se sont soldées par l’établissement de 18.674 infractions, alors que 932 propositions de fermeture de locaux commerciaux au nombre de 789, ont été formulées pour des raisons liées aux pratiques commerciales illicites relatives, soit à la non détention de registre du commerce ou aux infractions liées aux défauts d`information du consommateur sur les prix et tarifs, ou liées à l’exposition de denrées alimentaires de façon qui constitue source de danger pour la santé du consommateur. 

M.Herkas a souligné qu’à l’occasion de la saison estivale, 14 équipes ont été mobilisées de façon permanente pour le contrôle de la qualité des prestations au niveau des plages de la capitale, notamment pendant les weekends, ainsi que l’organisation de campagnes de sensibilisation en collaboration avec des associations de protections du consommateur, et ce, dans le but de prévenir les intoxications alimentaires.

A ce propos, M. Herkas a fait état d’une coordination des efforts avec les services de sûreté pour lutter contre le phénomène des vendeurs itinérants qui exposent des produits de consommation sur les plages sans le respect des normes d’hygiène.

Il a, à ce titre, cité le programme de prévention contre les intoxications alimentaires tracé par le ministère de tutelle pour la saison estivale, à travers notamment les actions sur le terrain des équipes de contrôle de la qualité des produits alimentaires au niveau des fast-food, des restaurants, des salles des fêtes, ainsi qu’au niveau des campings d’été.

M.Herkas a mis l’accent sur la nécessité de respecter la température et la chaine de froid pour chaque aliment, cuit ou cru, le stockage selon les normes en vigueur, outre l’hygiène des cuisines, des ustensiles et de la tenue des travailleurs et des chefs-cuisiniers qui sont tenus de porter des gants, ce à quoi s’attèlent les équipes de protection du consommateur et de la répression de la fraude tout au long de la saison estivale.

Il a souligné que la Direction du commerce participe au même titre que les bureaux d’hygiène, au niveau de l’ensemble des communes d’Alger, lesquelles sont également composées d’éléments des directions du Commerce et d’Agriculture, de médecins et de vétérinaires, en vue d’intensifier  le contrôle de la qualité des repas et des aliments et de s’enquérir du respect des mesures sanitaires.

Par ailleurs, la Direction du commerce de la wilaya d’Alger a mis en place un programme de contrôle des activités des commerçants répartis à travers le territoire de la wilaya au cours de l’année 2018, d’autant plus que ces opérations sont assurées par les inspecteurs et les agents relevant de cette direction, répartis sur 374 équipes à travers 13 inspections.

La wilaya d’Alger compte 78 marchés de détail (marchés couverts), 46 marchés de proximité et quatre zones d’activité, à savoir: El-Djorf, Bab Ezzouar, El-Hamiz, Gué de Constantine et Jolie vue.

Elle compte également plus de 460 commerces, 6 abattoirs, 53 abattoirs pour volailles et une pêcherie, selon le même site.

APS