Divergence de la production

Des divergences ont caractérisé la tendance générale de la production agricole durant la campagne agricole 2016-2017, en comparaison avec la précédente 2015-2016, a-t-on appris auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

Ainsi, plusieurs produits agricoles ont connu des hausses de production. Il s’agit essentiellement des céréales, les légumes secs, les agrumes, les dattes et les figuiers.

Cependant, des baisses ont caractérisé d’autres produits agricoles, dont les cultures industrielles et les fruits à noyaux ou à pépins, alors que des cultures comme les maraîchères ont connu une stagnation.

Durant la campagne agricole 2016-2017, la production totale de céréales d’hiver a été évaluée à près de 34,703 millions de quintaux (qx), contre plus de 34.300 millions de qx, soi une hausse de 1% par rapport à la campagne 2015-2016.

Cette légère amélioration incombe à la production de blé dur qui a atteint 19,910 millions de qx en 2017, contre 19, 400 millions de qx en  2016, en hausse de 3%. Elle est due aussi à la production de l’orge, qui est passée de 9,199 millions de qx, à près de 9,700 millions de qx, en hausse de 5% durant la même période de comparaison.

S’agissant du blé tendre, l’ONS fait état d’une production atteignant 4,455 millions de qx en 2017, contre 5,025 millions de qx en 2016, soit une baisse de 11%.

La production céréalière est constituée essentiellement du blé dur, blé tendre et de l’orge, qui représentent respectivement 57%, 13% et 28% de l’ensemble des productions de céréales, explique la même source.

Par ailleurs, la production agricole des légumes secs a connu “une belle performance” pour atteindre près de 1,073 millions de qx, contre 773.106 qx durant la campagne, enregistrant ainsi une hausse de (+39%).

Selon les données de l’Office, cette performance est due essentiellement à des hausses “remarquables” de la production des lentilles qui a atteint 191.387 qx (+90%), les haricots secs 14.797 qx (69%) et les pois chiches 293.356 qx (+36%).

Pour les agrumes, leur production a connu également une tendance haussière. Ils totalisent plus de 13, 440 millions de qx en 2017, contre 12,032 millions de qx en 2016 (+12%).

La hausse la plus importante concerne les oranges qui a atteint près de 10,140 millions de qx (+14%), suivi de celle de la clémentine plus de 2,054 millions de qx (7%), les mandarines 452.217 qx (+7%), le citron 777.572 qx (+5%).

La production des pomélos a, toutefois, stagné à près de 19.000 qx en 2017, par rapport à 2016.

APS.