avicole

Le secrétaire général du conseil national interprofessionnel de la filière avicole (CNIFA) a animé une journée d’étude ayant pour objectif l’amélioration et la modernisation du secteur.

En effet, Le secrétaire général du conseil national interprofessionnel de la filière avicole El-Hadi Tebhiret, a soulevé,au cours de cette rencontre, tenue à la maison de la culture de la ville de Guelma,la question de dysfonctionnements observés de l’offre et de la demande qui a un impact directe, selon lui, sur la cessation d’activités de nombreux professionnels.”L’organisation de toute la chaîne de production jusqu’au produit final est devenu plus qu’impératif actuellement”, a affirmé le secrétaire général de la (CNIFA).

Dans ce sens, M.Tebhiret a relevé que 82 % des volailles sont abattues dans des structures dépourvues de systèmes de conservation sous froid privant le consommateur algérien du poulet congelé.

Par ailleurs, cette conférence a permis aussi aux professionnels du secteur d’exprimer leurs préoccupations quant à la régulation des prix d’achat des poussins dont le coût est passé de 60 à 130 DA l’unité.