champ de blé

Une « feuille de route » portant une nouvelle stratégie en matière de développement de la production de blé tendre « sera élaborée et soumise prochainement au gouvernement », dans la perspective d’une augmentation « substantielle » de la production de blé tendre, a déclaré, samedi à Médéa, le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, M.Chérif Omari.

Un chantier à été ouvert, dans ce sens, en collaboration avec les professionnels de la filière céréaliculture, afin de développer la production de blé tendre, a expliqué le ministre, ajoutant qu’une feuille de route « est en cours d’élaboration et sera soumise au gouvernement pour examen. »

Le ministre a fait part, en outre, du souci de son département d’augmenter les capacités de stockages de céréales, de façon à renforcer le parc existants et éliminer les difficultés rencontrés par les producteurs lors des campagnes de moisson-battage.

M.Omari, qui était accompagné, des ministres des ressources en eau et de l’enseignement et de la formation professionnelle a invité, lors de la visite d’une exposition agricole, organisée au centre de formation dans les métiers des forêts, les exploitants agricoles à s’organiser en coopératives et à se préparer à exporter leur surplus de production vers les marchés extérieurs.

Le ministre de l’enseignement professionnel, Moussa Belkhir a mis l’accent, au cours du lancement de l’année pédagogique, qui a eu lieu au centre de formation des métiers des forêts de Beni-Slimane, sur la coordination intersectorielle et l’optimisation des structures de formation relevant de différents départements ministériels, dans le but de renforcer les capacités professionnelles et techniques du personnel d’encadrement.