agriculture

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a insisté, samedi à Tiaret, sur l’accroissement et l’amélioration de la production agricole pour s’offrir de nouvelles opportunités dans les marchés mondiaux.

A l’ouverture d’une journée d’étude nationale sur la filière céréaliculture, le ministre a mis l’accent sur davantage d’efforts pour développer le secteur agricole, notamment la céréaliculture, pour soutenir l’économie nationale et contribuer à la concrétisation du programme du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.

Abdelkader Bouazgui a souligné que la sécurité alimentaire est un des objectifs de la stratégie visant à augmenter la production à travers l’extension des superficies agricoles, la diversification des produits, l’activation des exportations et la maîtrise des fluctuations du marché.

La restructuration des filières stratégiques pour jouer leur rôle permettra d’atteindre les objectifs escomptés contenus dans le message du président de la République à l’occasion des assises nationales sur l’agriculture tenues en avril 2018, où il avait insisté sur la coopération de toutes les parties pour faire bénéficier la société des efforts des agriculteurs, a affirmé le ministre.

La structuration des filières agricoles, à travers la création de 14 conseils nationaux interprofessionnels basés sur le dialogue et la concertation entre opérateurs économiques et acteurs du domaine agricole, vise notamment à trouver des solutions aux préoccupations des agriculteurs pour réaliser de meilleurs résultats qui se traduisent par l’approvisionnement des marchés en divers produits et l’exportation de l’excédent vers les marchés mondiaux, a-t-il ajouté.(APS).